Responsable du projet :
Marc-André Poirier
: 450 756-0186

Contrer la perte de biodiversité dans Lanaudière

(ail des bois)

 

Objectif :

Le projet Contrer la perte de biodiversité dans Lanaudière : sensibilisation et réintroduction de l’ail des bois a pour but de contribuer à lutter contre la perte de biodiversité dans Lanaudière en sensibilisant les élèves et les enseignants du troisième cycle du primaire de cinq écoles de la région et en créant cinq populations viables d’ail des bois (Allium tricoccum).

Description du projet :

S’inspirant du programme SEM’AILjr du Biodôme de Montréal, le projet s’attaque à l’une des plus grandes problématiques qui confrontent l’humanité soit la diminution de la diversité écologique. D’ailleurs, au Québec, 20 % de la flore vasculaire indigène est vulnérable ou menacée de disparition. L’Ail des bois est de ce nombre ayant été la première espèce à être désignée vulnérable dans la province. Dans la région de Lanaudière, un grand nombre de colonies d’ail des bois sont en difficulté ou ont disparu.

Concrètement, la réalisation de ce projet mènera à la création de cinq populations viables d’ail des bois dans cinq boisés de la région de Lanaudière. La plantation des graines sera réalisée par des élèves du troisième cycle du primaire et leurs enseignants. Ceux-ci seront sensibilisés à l’importance de la conservation de la biodiversité et au fait qu’ils peuvent agir pour les espèces en péril par l’intermédiaire d’activités ayant lieu en classe et au terrain par l’action de réintroduction. Le projet se déroulera sur deux années scolaires soit en 2015-2016 et en 2016-2017 car l’ensemencement se fera en deux temps. Les élèves ayant participé à la première année d’ensemencement pourront mesurer le succès de leur action en effectuant un suivi de l’émergence des semis l’année suivante. Les populations ainsi créées devraient compter 2000 plants chacune.

Résultats

  • 217 élèves provenant de 5 écoles réparties dans Lanaudière ont participé à l’ensemencement d’ail des bois et comprennent l’importance de la biodiversité;

  • 50 parents ont participé aux animations extérieures;

  • 25 000 graines ensemencées dans cinq érablières différentes;

  • 875 bulbes ont été transplantés par les élèves à la suite de la saisie des stocks par un agent de protection de la faune;

  • 1 taux de germination des graines de 26 %;

  • 5 propriétaires accueillant de nouvelles populations d’ail;

  • 5 populations viables d’ail des bois de plus de 1000 plants ont été créées.
     

Ce projet a été réalisé avec l'appui financier du gouvernement du Canada agissant par l'entremise du ministère fédéral de l'Environnement et du Changement climatique.

Le CREL tient à remercier ses partenaires : le Biodôme de Montréal, les cinq écoles participantes (école La Passerelle de Saint-Paul, école Marie-Anne de Rawdon, école Saint-Joachim de Terrebonne, école Saint-Joseph de Berthierville, école Sainte-Anne de Saint-Cuthbert) ainsi que les cinq propriétaires de boisés participants.

 

 
Haut de page