Accompagnement du milieu scolaire pour une gestion responsable des matières résiduelles

 

Le CREL offre un nouveau service basé sur le projet Climat d’espoir dont les résultats démontrent qu’il est rentable pour une municipalité.

Ce projet s’est déroulé à l’école primaire de Saint-Cuthbert. L’investissement financier fut minime grâce au réemploi de ce qui existait déjà sur place. La municipalité, afin d’aider à améliorer sa gestion des matières résiduelles, a loué un conteneur pour le recyclage.

Avec l’aide du Régime de compensation pour la collecte sélective des matières recyclables, les frais de location du conteneur reviennent à environ 60 $ par année. Si la municipalité avait aussi payé les coûts d’animation en classe et de formation du personnel, elle aurait rentabilisé son investissement à l’intérieur de 16 mois, pour ensuite économiser autour de 700 $ par année. Dans ce scénario, le compostage domestique est remplacé par la collecte de la matière organique et le calcul comprend uniquement les économies sur les frais de traitement des matières, car l’augmentation du retour sur les redevances s’avère trop complexe à évaluer[1].

Les bénéfices environnementaux et sociaux :

  • Près de 14 tonnes métriques de matières déviées de l’enfouissement chaque année grâce à l’amélioration du recyclage et au compostage domestique à l’école et dans les familles ;
  • 25 tonnes de gaz à effet de serre épargnés annuellement ;
  • La majorité des enfants se sentaient fiers et heureux parce que leurs parents aussi faisaient leur part pour la santé de notre planète ;
  • Le projet a rendu 100 % des élèves fiers de leur école ;
  • Aucun enseignant, surveillant ou concierge n’a vu sa tâche alourdie[2].

Pour télécharger la présentation des services du CREL offerts aux municipalités et aux MRC

« Les parents, le conseil municipal et la population en général sont très conscients des excellents résultats des projets menés par le CREL auprès des élèves de l'école Sainte-Anne. Les bienfaits de ces projets sont allés au-delà de nos attentes et nous avons vraiment été choyés par la présence du CREL pour les réaliser. » 

- Richard Lauzon, directeur général, municipalité de Saint-Cuthbert, lettre du 22 octobre 2015

 
 
Haut de page